Hommage à nos tous petits

Une peine immense nous endeuille aujourd’hui :

Trop tôt nos petits angelots sont partis,

Notre peine est inconsolable…

A nos petits bouts, le 03 juin 2010

 

Le Pont de L’Arc en Ciel

Tout à côté du Paradis, il existe un endroit très spécial, qui s’appelle le Pont de l’Arc en Ciel. Lorsqu’un animal, qui a été  particulièrement proche d’une personne dans notre monde meurt, cet animal se retrouve au Pont de l’Arc en Ciel. Là, les prés sont verdoyants, les collines fleuries pour tous nos animaux si spéciaux, afin qu’ils  puissent jouer et courir ensemble.

Il y a amplement de nourriture, d’eau, et de soleil pour que nos amis aient bien chaud et soient heureux…

Tous ceux qui étaient malades et vieux, retrouvent santé et vigueur ; ceux qui étaient blessés ou estropiés, sont de nouveau forts et agiles, tout comme on se souvient d’eux dans nos rêves des jours passés. Les animaux sont contents et heureux, sauf pour un détail ; ils s’ennuient d’une personne très spéciale, une personne qui est restée derrière eux.

Ils courent et jouent ensemble, mais vient un jour, lorsque l’un d’entre eux s’immobilise soudainement et regarde vers l’horizon. Ses yeux sont brillants et ardents ; son corps impatient commence à frémir. Soudainement, il se détache du groupe, courant à toute vitesse au dessus de l’herbe verte, de plus en plus vite.  Tu as été repéré, et au moment où tu es finalement réuni avec ton ami si spécial, vous vous réjouissiez car vous ne serez plus jamais séparés l’un de l’autre. Les baisers heureux pleuvent sur ton visage ; tes mains caressent cette tête tellement aimée, et tu regardes une fois de plus dans ces yeux plein de confiance, ces yeux depuis si longtemps disparus de ta vie, mais qui n’ont jamais quittés ton coeur.

Et puis, ensemble, vous traversez le Pont de l’Arc en Ciel…

(Poème de Paul C.Dahm – Le Pont de l’Arc en Ciel-)